CONCOURS PRIX D’EUROPE

UNE INITIATIVE DE L'ACADÉMIE DE MUSIQUE DU QUÉBEC DEPUIS 1911

Membres du jury

concours Prix d'europe

Vincent Boucher, organiste, Prix d’Europe 2002

Menant véritablement deux carrières distinctes en finance et en musique, Vincent Boucher a reçu deux Premiers Prix à l’unanimité en orgue et en clavecin du Conservatoire de musique de Montréal dans la classe de Mireille Lagacé. Il a complété un doctorat en interprétation à l’Université McGill sous la direction de John Grew et William Porter. Il s’est finalement perfectionné à Vienne avec Michael Gailit, puis à Paris avec Pierre Pincemaille.

En janvier 2015, Vincent Boucher est nommé organiste titulaire à l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal, doté du grand orgue Rudolf von Beckerath. En tant que directeur artistique, il y anime une véritable vie musicale en présentant plus de 50 concerts chaque année. Il a joué largement en Amérique, en Europe et en Asie, notamment en Angleterre, en Allemagne, en Autriche, en France et en Chine. Son récital Vincent Boucher à l’orgue a été présenté sur la chaîne de télévision Mezzo dans 40 pays. Il est récipiendaire de quinze prix et distinctions dont le Prix d’Europe de l’Académie de musique du Québec – le seul remis à un organiste en plus de cinquante ans. Sa discographie compte quinze enregistrements, dont quatre volumes de l’intégrale des œuvres d’orgue de Charles Tournemire chez ATMA Classique, qui ont reçu l’éloge de la critique internationale.

Vincent Boucher travaille depuis plus de 1999 au sein de l’industrie financière et est maintenant gestionnaire de portefeuille à la Financière Banque Nationale. Il a conçu trente nouveaux produits d’investissement qui comptent aujourd’hui des actifs de plus de 5 milliards. Diplômé de l’Unive très dynamique du Club musical de Québec, Louise Forand-Samson a contribué à enrichir la scène musicale québécoise.

 

Louise Forand-Samson,
O.Q., pianiste

Pianiste de concert réputée et directrice artistique très dynamique du Club musical de Québec, Louise Forand-Samson a contribué à enrichir la scène musicale québécoise.

Mme Forand-Samson est née à Granby. Titulaire d'un baccalauréat (1961) et d'une maîtrise (1963) de l'École de musique Vincent-d'Indy, elle s'est perfectionnée en piano et en musique de chambre au Conservatoire national de musique de Paris, à la Mannes School of Music de New York et dans d'autres écoles.

De 1965 à 1984, Mme Forand-Samson a mené une carrière de pianiste interprète. Récipiendaire de plusieurs prix et bourses, elle a fait de nombreuses tournées au Canada et dans plusieurs pays d'Europe. Fondatrice en 1969 du Camp musical de Lanaudière, où elle a enseigné jusqu'en 1972, elle a poursuivi à Québec sa carrière de professeur de musique de chambre au Conservatoire de musique du Québec. Dès 1974, elle assume la direction artistique du Club musical de Québec. Elle fut aussi responsable du développement international de l'ensemble Les Violons du Roy (2000-2003), codirectrice artistique du Festival international de Lanaudière (1990-2000) et imprésario d'artistes réputés (1989-1997).

Novatrice, elle a fusionné plusieurs disciplines artistiques (la photographie, l'art de la marionnette, le cirque) dans le cadre de spectacles très appréciés au Québec et ailleurs. Elle a instauré les surtitres qui paraissent sur écran pendant les concerts de musique vocale et popularisé l'exploitation au-dessus de la scène d'une caméra fixe et d'un écran géant qui permettent aux auditeurs de voir les mains du pianiste au cours de récitals de piano.

Choisie Best Presentor par la New York Impresario Association en 1994, Louise Forand-Samson a reçu le prix Opus du directeur artistique de l'année 2005-2006. Elle a été mise à l'honneur pour ses réalisations par le Conseil de la culture de Québec en 1990, l'Institut canadien de Québec en 1991 et l'Orchestre symphonique de Québec en 2007.

 

Jean Letarte,
corniste

Natif de Cap-de-la-Madeleine, Jean Letarte est diplômé en cor du Conservatoire de musique de Trois-Rivières.

Après avoir été membre de l’Orchestre des Jeunes du Canada pendant trois étés (1975 à 1977), il commence sa carrière de pigiste à Montréal, où il joue avec l’Orchestre symphonique de Montréal, l’Orchestre Métropolitain, l’Orchestre de Radio-Canada, l’Orchestre des Grands Ballets Canadiens, la Société de musique contemporaine du Québec ainsi que le Nouvel ensemble moderne. Il fut membre du quintette de cuivres Aeolos Brass Quintet de 1978 à 1983. Il a été coordonnateur artistique au Festival international de Lanaudière de 1991 à 2003 et à l’Orchestre symphonique de Montréal de 2003 à 2008, ainsi que directeur des opérations artistiques à l’Orchestre symphonique de Québec de 2008 à 2017.

Il a aussi été professeur de cor et de musique de chambre, ainsi que directeur de différents ensembles de cuivres et de bois, au Conservatoire de musique de Trois-Rivières de 1988 à 2018.

 

Benoit Loiselle, violoncelliste,
Prix d’Europe 1999

Violoncelle solo de l’ensemble Les Violons du Roy, Benoît Loiselle poursuit également une carrière de soliste et de chambriste. Il est régulièrement invité dans plusieurs festivals et centres musicaux du Canada et s’est produit comme soliste notamment avec l’Orchestre symphonique de Montréal, Les Violons du Roy et l’Orchestre Métropolitain du Grand Montréal.

Fort sollicité comme chambriste, il a entre autres collaboré avec des artistes tels que Anthony Marwood, James Ehnes, James Dunham, Anton Kuerti, Stéphane Lemelin, le Quatuor Calidore, Olivier Thouin et Francois Zeitouni. Membre fondateur du Trio Hochelaga (2000-2006) avec Anne Robert et Richard Raymond, cet ensemble a créé le Triple concerto du regretté Jacques Hétu en 2003.

Benoit Loiselle a reçu la majeure partie de sa formation à Montréal dans les classes de Denis Brott et d’Antonio Lysy. Grand Lauréat du Prix d’Europe en 1999, il a poursuivi sa formation en Suisse, à l’International Menuhin Music Academy. Il a été aussi un invité régulier de l’International Musician Seminar Prussia Cove, où il s’est perfectionné avec Steven Doane et Boris Pergamenschikow et le pianiste Ferenc Rados.

Au sein des Les Violons du Roy, Benoit Loiselle s’est produit sur toutes les grandes scènes du monde et sa discographie comporte plus de 25 titres sur les étiquettes Virgin Classics, Naïve, Hyperion, Atma et Analekta. En plus de ses activités de concertiste, il a été professeur à l’Académie du Domaine Forget et enseigne le violoncelle au Conservatoire de Musique de Québec.

Après avoir joué sur le violoncelle McConnell-Gagliano prêté par la Banque d’instrument du Conseil des Arts du Canada, Benoit Loiselle se produit maintenant sur un magnifique violoncelle du luthier français Patrick Robin. Il a également à sa disposition un bel exemplaire d’archet de Lamy prêté généreusement par Canimex.

 

Zofia Wislocka, chef d’orchestre (Belgique)

Cheffe d’orchestre belge d’origine polonaise, Zofia Wislocka a réalisé des études internationales avec de grands chefs.
Elle a créé l’orchestre
« I Musici Brucellensis » et est l’initiatrice de l’Association Internationale « Femmes Maestros ».

Elle a fait de brillantes études musicales au Conservatoire Supérieur de Varsovie où elle obtint les premiers prix de piano, violon, harmonie, contrepoint, musique de chambre et direction d’orchestre avant de se perfectionner à Bruxelles, avec Julien Ghyoros et René Defossez. Elle y obtint rapidement le Prix de direction d’orchestre.

Elle se perfectionna avec Pierre Cao et Léopold Hager au Luxembourg et fréquenta activement les stages donnés par Carlo Maria Giulini et Zoltan Pesko. Elle se rendit ensuite en Italie, où elle fut l’élève du grand Franco Ferrara. Elle participa en 1985 au Concours International I Maestri De Bisceglie dont elle fut proclamée lauréate.

Zofia Wislocka s’est fixée à Bruxelles et a obtenu la nationalité belge en 1984. Elle poursuit une carrière internationale; elle a dirigé de nombreux concerts en Pologne, en Italie, en France, en Allemagne, en Turquie et au Canada.

Elle avait toujours rêvé d’un orchestre à sonorité unique. Rêve qu’elle réalisa en 1991 en créant l’orchestre à cordes I Musici Brucellensis dont elle est toujours cheffe permanent et directrice musicale. Son répertoire est éclectique, avec une prédilection pour la musique romantique, mais aussi un intérêt pour les créations belges et polonaises.

Elle mène également une carrière de pédagogue, et donne des cours de piano, de violon, de musique de chambre et de direction d’orchestre. Elle a été professeur de piano et d'ensemble dans les académies de Bouillon et de Nivelles.

Elle est attachée à l’Université Libre de Bruxelles dont elle dirige, depuis 1982, l’Orchestre Symphonique.

108e édition du Concours

Prix d’Europe

 

Les auditions des demi-finales auront les
20-21-22 mai à 14h et 19h et le 23 mai à 14h

La finale aura lieu le 24 mai à 13h et à 19h

 

Lieu : Chapelle historique du Bon-Pasteur

Billets : 2$, 5$ ou 10$.

Passeports disponibles

 

Voir l'horaire complet en cliquant ici.

 

Le Concert gala se tiendra le 25 mai 2019 à 19h30

Billets: 30$, 28$ et 20$

Billets en vente à eventbrite

 

Pour renseignements :

514-528-1961

514-620-9129

prixdeurope@videotron.ca

 

 

CONCOURS DE COMPOSITION PRIX D’EUROPE 2019, PRIX FERNAND-LINDSAY

Le/la gagnant-e sera annoncé-e le soir du Gala du Prix d'Europe, soit le 25 mai 2019, à la chapelle historique du Bon-Pasteur

 

Membres du jury

concours de composition Prix d'europe

Denis Gougeon, compositeur

Reconnu comme l'un des plus importants compositeurs au Canada, Denis Gougeon  compte plus de 100 oeuvres à son actif qui vont du solo à l’orchestre, de la musique concertante (piano, guitare, cor anglais, piccolo) à l’opéra de chambre, mais également du conte musical jusqu’au ballet symphonique. Principaux commanditaires et interprètes de ses œuvres : la SMCQ, le NEM, la soprano Marie-Danielle Parent, la Société Radio-Canada, l’OSM, l’OSQ, I Musici, le Quatuor Erato, le Quatuor Molinari, les  Percussions de Strasbourg, l’orchestre du CNA, Esprit Orchestra. Au théâtre il a collaboré avec  le metteur en scène Denis Marleau pour la musique de 11 spectacles du Théâtre Ubu.

Prix et récompenses

1993 : « Masque de la musique originale » pour Roberto Zucco décerné par l’Académie de Théâtre

2000 : Prix OPUS du « Compositeur de l’année » décerné par le Conseil Québécois de la Musique.

2003 : Honoré par l’Association des diplômés de l’Université de Montréal en

« Reconnaissance du succès et du rayonnement ».

2004 : Intronisé au Club des diplômés émérites.

Récipiendaire du « Prix Jan V. Matejcek » our la musique de concert »  décerné par la SOCAN en 2001, 2002, 2003 et 2007, 2014 et 2015.

2007 : il remportait le Prix Juno pour son œuvre Clere Vénus dans la catégorie « composition classique de l’année »

2010 : il remportait la finale internationale du concours Présences-Shanghaï Spring Festival avec son œuvre Toy( Music Box) pour deux flûtes chinoises et orchestre, créée par l’Orchestre Philharmonique de Radio-France sous la direction de François-Xavier Roth.

2012 : son œuvre Mutation recevait le Prix Opus de la « Création de l’Année » décerné par le Conseil Québécois de la Musique.

2013 : Le NEM et ATMA remportent le  Prix Opus du « Disque de l’Année » où figurent deux de ses œuvres : Mutation et En Accordéon

2017  Prix Opus de la Création de l’Année pour Adagio et Arioso

Compositeur à l’honneur

2013-2014 : il a été le compositeur à l’honneur de la SMCQ après Claude Vivier, Gilles Tremblay et Ana Sokolovic.

Plus d’une cinquantaine de ses œuvres ont été jouées à travers plus de 200 activités autour de sa musique.

Professeur

2001 à aujourd’hui: professeur titulaire, il enseigne la composition à  la Faculté de musique de l’Université de Montréal.

 

Pierre Michaud, compositeur et clarinetiste

Pierre Michaud est professeur agrégé en composition à la Faculté de musique de l'Université de Montréal.

Il s’intéresse particulièrement à la comprovisation, à la collaboration interprète-compositeur et aux nouvelles formes de représentations musicales.

Ses œuvres ont été entendues dans le cadre de séries de concerts et de festivals dans plusieurs villes au Canada, en Amérique centrale, en Asie et en Europe. Notons parmi les interprètes et compagnies : Ars Nova, Chants libres, le Quatuor Bozzini, Quasar, Sixtrum, TorQ, EP4, Architekt, l'Ensemble de la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ), Susan Narucki, le Shanghai Symphony, le Winnipeg Symphony, les Solistes de chambre de Bratislava, l'Orchestre de l'Opéra d'État slovaque, Suzie Leblanc, Michèle Losier.

Il a été finaliste dans le Concours pour jeunes compositeurs de la Société Radio-Canada (Vancouver 2001). Son opéra « Le rêve de Grégoire » produit par la Compagnie Chants Libres et la SMCQ a remporté le Prix Opus du Conseil Québécois de la musique dans la catégorie « création de l’année » en 2014.

 

Ana Sokolovic, compositrice

Figure importante de la musique contemporaine, la compositrice Ana Sokolović se distingue tant au Canada qu’à l’international. Ses œuvres, teintées des rythmes des Balkans, d’un univers imagé et influencées par différentes disciplines artistiques séduisent un public croissant. Un succès qui se traduit par de prestigieuses collaborations avec des orchestres canadiens, des artistes emblématiques de la scène musicale, sans oublier de nombreux ensembles de musique de chambre québécois. Parmi un répertoire très varié couronné de nombreux prix et récompenses, mentionnons les nombreuses représentations de ses opéras, à l’instar de Svadba qui « semble inventer une phonétique universelle du cœur humain » (Le Monde) et de The Midnight Court joué au Royal Opera House Covent Garden. En plus de son activité de compositrice, Ana Sokolović est également enseignante en composition à l’Université de Montréal.

 

 

 

ACADÉMIE

DE MUSIQUE

DU QUÉBEC

CP 818, Succursale C,

Montréal, Québec H2L 4L6

Tél : 514.528.1961

prixdeurope@videotron.ca

© Académie de musique du Québec, 2014. Tous droits réservés. Design graphique : Steve Louis – Studio Lézard inc., Montréal

Rejoignez-nous sur Facebook